C’est une exposition poignante et nécessaire que la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris nous dévoile cet automne. A découvrir du 7 novembre au 9 décembre 2018, « Arctique : Nouvelle frontière » est un projet de double expédition polaire, porté par les photo-reporters Yuri Kozyrev et Kadir Van Lohuizen.

Des photo-journalistes en Arctique

Pour mener à bien leur projet, les deux photos journalistes se sont envolés chacun de leur côté. Yuri Kozyrev est parti explorer l’Est, alors que Kadir van Lohuizen s’est dirigé vers l’Ouest. Ils ont chacun parcouru la moitié du cercle polaire pour se retrouver dans le détroit de Béring.

Après plus de 15 000 kilomètres d’exploration, ils mettent en évidence les effets du changement climatique sur l’intégralité du territoire de l’Arctique. Des changements visibles à la fois sur les paysages de cette région polaire et sur la vie quotidienne de ses habitants.

Yuri Kozyrev et Kadir Van Lohuizen ont remporté le 9e Prix Carmignac du Photojournalisme, consacré à l’Arctique.  Ce prix est présidé par le climatologue Jean Jouzel, Prix Vetlesen 2012 et co-lauréat du Prix Nobel de la Paix en 2007 en tant que directeur du GIEC, et sous le haut-patronage de la Ministre Ségolène Royal, ambassadrice pour les Pôles.

Arctique-nouvelle-frontiere-4
De gauche à droite : Charles CARMIGNAC, Ségolène ROYAL, Kadir VAN LOHUIZEN et Yuri KOZYREV présents à l’inauguration.

 

Arctique - Péninsule de Yamal, Yuri Kozyrev_NOOR pour la Fondation Carmignac
Arctique – Péninsule de Yamal, avril 2018. Yuri Kozyrev/NOOR pour la Fondation Carmignac

Retour sur une double expédition

Yuri Kozyrev a parcouru la route des ports maritimes russes de l’Arctique. A cette occasion, il a accompagné les Nénètses, dernier peuple nomade de la région, dans leur transhumance. En 2018, celle-ci est interrompue à cause de la fonte du permafrost : une première historique. Le photo-journaliste a également voyagé à bord du Montchegorsk, premier porte-conteneurs à avoir emprunté sans assistance la route maritime du Nord. Par la suite, il a rencontré les populations rendues malades par l’exploitation du nickel à Norilsk, puis s’est rendu à Mourmansk, où la première centrale nucléaire flottante est en train de voir le jour…

De son côté, Kadir van Lohuizen a démarré sur l’île norvégienne de Spitzberg dans l’archipel du Svalbard. Il a ensuite suivi le passage du Nord-Ouest, devenu la route la plus courte entre l’Europe et l’Asie avec la fonte des glaces. Puis c’est au Groenland qu’il a rencontré les scientifiques qui ont découvert récemment que des rivières gelées poussaient la calotte glaciaire de 15 cm par jour vers l’océan, contribuant directement à la montée des eaux. Kadir van Lohuizen s’est ensuite rendu à Kivalina, village autochtone de la pointe nord de l’Alaska, qui, selon les prévisions actuelles, disparaitra sous les eaux d’ici 2025.

« La fonte de la banquise est en train de changer la carte du monde à tout jamais. En réussissant à rallier, en un voyage, toutes les régions et tous les pays concernés et en montrant comment les différents acteurs – Russie et États-Unis en tête – s’activent à conquérir le pôle, nous pourrons révéler comment l’impact du changement climatique en Arctique a une résonance globale sur le reste du monde », confient Yuri Kozyrev et Kadir van Lohuizen (NOOR).

Une expo à ne pas louper !

A travers ce projet photographique, Yuri Kozyrev et Kadir van Lohuizen livrent un témoignage aussi saisissant qu’alarmant sur la transformation de la région et les bouleversements climatiques.

Arctique : Nouvelle Frontière de Yuri Kozyrev et Kadir van Lohuizen
Du 7 novembre au 9 décembre 2018
Cité des sciences et de l’industrie – 30 avenue Corentin Cariou, 75019 Paris
Entrée libre
Site de la Fondation Carmignac 

Crédit photo en tête : Arctique, Alaska, Point Hope, mai 2018, Kadir van Lohuizen / NOOR pour la Fondation Carmignac.